WEG participe à Sirius qui est l’une des premières sources au monde de rayonnement synchrotron de 4ème génération

La nouvelle source brésilienne de rayonnement synchrotron permettra aux chercheurs de résoudre des problèmes majeurs dans divers domaines.

Sirius qui est un nouveau générateur synchrotron, est le complexe scientifique le plus grand et le plus sophistiqué jamais construit dans le pays et l’une des premières sources au monde de rayonnement synchrotron de quatrième génération. Cette installation, dont la conception est exceptionnelle placera le Brésil au premier rang de la production du rayonnement synchrotron.

Sirius qui est un nouveau générateur synchrotron, est le complexe scientifique le plus grand et le plus sophistiqué jamais construit dans le pays et l’une des premières sources au monde de rayonnement synchrotron de quatrième génération. Cette installation, dont la conception est exceptionnelle placera le Brésil au premier rang de la production du rayonnement synchrotron.

Ce laboratoire, situé à Campinas dans l’état de São Paulo, fait partie du Centre brésilien de recherche sur l’énergie et les matériaux (CNPEM) et est dans un bâtiment de 68 000 m². L’un des plus grands défis à relever par le projet Sirius est sa stabilité dimensionnelle, thermique et vibratoire. Pour cette raison, ce bâtiment est le fruit de travaux de génie civil les plus sophistiqués jamais entrepris dans le pays.

Pour produire et contrôler le rayonnement synchrotron, il est nécessaire d’utiliser des accélérateurs de particules, capable de gérer le déplacement et l’accélération à haute énergie de particules à des vitesses proches de celle de la lumière. Une source de rayonnement synchrotron comprend deux composantes principales : le booster synchrotron et l’anneau de stockage.

Cette machine fonctionne comme un grand microscope, qui révèle la structure moléculaire, atomique et électronique d’un large éventail de matériaux tels que protéines, virus, roches, plantes, alliages de métaux, etc…
Elle permet la recherche dans pratiquement tous les domaines, avec la possibilité de résoudre des problèmes majeurs dans différentes disciplines et plus particulièrement l’agriculture, la santé, l’exploration pétrolière et gazière.

Ce rayonnement est généré par des électroaimants, fabriqués par WEG, qui sont les composants les plus importants de l’accélérateur. Il y a 1001 électroaimants qui guident la course des électrons et qui se répartissent ainsi : 211 dans le booster et 750 dans l’anneau de stockage.

Le partenariat entre WEG et le laboratoire national de rayonnement synchrotron (LNLS) a débuté en 2012. Afin de répondre au cahier des charges du projet, WEG a investi dans le développement de nouvelles solutions.
L’expérience de WEG dans la recherche de nouveaux produits et solutions jusqu’alors inexistants a été vitale pour les scientifiques de Sirius. Ces chercheurs ont cru au potentiel de l’entreprise pour produire des électroaimants et des sources de courant de faible puissance innovants qui garantissent une précision et une stabilité élevées nécessaires à la production du rayonnement synchrotron. En plus de ce système, WEG a fourni la sous-station d’alimentation électrique composés de deux transformateurs à huile de 10/20/25 MVA.

 

Voir d’autres applications des produits WEG :

 

 

Partager : 

Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on email

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Catégories d’articles

Abonnez-vous !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail. Consultez notre politique de confidentialité.

Fichiers 3D

Restons en contact !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.