Nouveau règlement d’écoconception et nouvelles perspectives écologiques dans le cadre du pacte vert européen

Dans le cadre d’un pacte vert, la commission européenne a finalisé sa feuille de route pour la réduction des émissions de CO2.
L’objectif étant d’être, à l’horizon de 2050, un continent climatiquement neutre. La mise en œuvre rapide d’une législation sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique est nécessaire pour atteindre cet objectif. L’Union Européenne a d’ores et déjà adopté des exigences d’écoconception qui se substitueront, dès le 1er juillet 2021, à celles définies dans le règlement, actuellement en vigueur, CE 640/2009.

LES INDUSTRIES PETROCHIMIQUES ET AGROALIMENTAIRES PARTICULIEREMENT CONCERNEES

Ce nouveau règlement européen UE 2019/1781 modifiera notablement les habitudes d’approvisionnements des industries. Le fait marquant est l’imposition de classes de rendement aux moteurs électriques et aux variateurs de vitesse. Les moteurs pour atmosphères explosives (gaz, vapeurs pour industries de surface et poussières) seront également concernés impactant principalement les industries pétrochimiques et agroalimentaires.

Ces deux derniers secteurs d’activités sont respectivement les deuxième et troisième plus gros consommateurs d’énergie électrique en France.

Outre ces spécificités, liées aux moteurs ATEX, le nouveau règlement élargit la plage des puissances concernées. Elle débutera avec les moteurs monophasés et triphasés de 120 Watts utilisés généralement dans le secteur tertiaire pour finir à 1000 kW.

Les moteurs de ventilation avec mode de refroidissement TEAO : IC418, font partie également du domaine d’application de ce texte.

DE NOUVEAUX ENJEUX PORTES PAR L’EFFICACITE DES MOTEURS COUPLES A UN MEILLEUR USAGE DE LA VITESSE VARIABLE

Entre 1973 et 2018 la consommation mondiale d’électricité a été multipliée par un facteur supérieur à 4 ! Elle a atteint en 2018 24739 Twh. Si l’on estime que la part des moteurs électriques est de 40%, le gisement d’économie d’énergie est important. Les progrès, réalisés en matière d’efficacité énergétique, sont un moyen de réduire cette consommation d’énergie donc de limiter les effets des émissions de gaz à effet de serre.

Selon un rapport de l’Agence Internationale de l’Energie, intitulé  » Energy Efficiency 2018, Analysis and outlooks to 2040″, il existe, pour la période comprise entre 2017 et 2040, un potentiel d’augmentation de l’efficacité des systèmes d’entraînements motorisés de 35%. Pour atteindre cet objectif il faudrait que les classes de rendement des moteurs se répartissent entre l’IE3 et pour une grande majorité l’IE4.

Mais l’efficacité du moteur seul ne suffira pas à exploiter ce gisement d’efficacité énergétique, l’utilisation accrue de la vitesse variable sera également un des leviers déterminants. A l’image du règlement UE 2019/1781 qui s’appliquera à partir de juillet 2021, d’autres zones ou pays à travers le monde imposent des exigences en matière de valeurs minimales de rendement des moteurs (MEPS).

WEG ANTICIPE CES NOUVELLES REGLEMENTATIONS, CLES D’UNE RENTABILITE ACCRUE

Au travers d’investissements significatifs en recherche et développement, WEG a anticipé ce changement de réglementation. Ses moteurs ATEX antidéflagrants IE3 sont désormais disponibles dans les tailles de carcasses normalisées CEI. WEG propose également une gamme de moteurs asynchrones IE4 Super Premium pour zones sûres et zones à risque.

Avec les moteurs à aimants permanents W22 Magnet IE4 et IE5, WEG vous permet d’améliorer le ROI de vos projets, grâce à la prime corrélée au certificat d’économie d’énergie IND-UT-114. Dès le 1er juillet 2023, ces moteurs pour zones sûres non ATEX, dont la puissance sera comprise entre 75 et 200 kW et qui ne sont pas des moteurs freins, seront indispensables car ils devront satisfaire aux exigences de la classe de rendement IE4.

La conception des moteurs peut-être très nettement améliorée, sans supporter de coûts supplémentaires importants. Cependant, l’utilisation de moteurs et variateurs de vitesse avec une classe de rendement IE d’indice supérieur ne peut se substituer à cette règle fondamentale : le moteur électrique doit être correctement dimensionné en fonction de sa charge réelle. Lorsqu’un moteur fonctionne avec une charge inférieure à 70% de la charge nominale, son rendement et son facteur de puissance sont dégradés.

Pour comprendre le règlement UE 2019/1781 téléchargez notre mini-guide en français

Guide en anglais des Minimum Energy Performance Standards (MEPS) à travers le monde

Partager : 

Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on email

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Catégories d’articles

Abonnez-vous !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail. Consultez notre politique de confidentialité.

Fichiers 3D

Restons en contact !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.