Moteur électrique, comprendre votre plaque signalétique

stator WEG

La plaque signalétique d’un moteur électrique donne rapidement les caractéristiques techniques et les performances de la machine. Cependant, cette multitude de données peut vous sembler confuse. Nous allons, au travers de cet article, vous donner une grille de lecture pour comprendre votre plaque signalétique.

Tout d’abord, il faut savoir que la première ligne est consacrée au nom de la gamme du produit et son niveau d’efficacité comme exigé par la norme CEI 60034-30-1. Dans notre cas, cela se traduit par  » W22 « (nom de la gamme) et « Premium » (niveau d’efficacité). La disposition de notre plaque signalétique diffère en fonction des hauteurs d’axe. Vous trouverez ci-dessous nos différents modèles de plaque signalétique utilisés pour nos moteurs électriques :

plaque signalétique WEG
Modèle de plaque signalétique pour les hauteurs d’axe de 63 à 132
plaque signalétique WEG
Modèle de plaque signalétique pour les hauteurs d’axe de 160 à 355

1 – Numéro SAP du moteur : tel que le numéro de série, le numéro SAP permet à WEG d’accéder à toutes les informations techniques facilitant ainsi le chiffrage des moteurs.

2 – Nombre de phases d’alimentation : dans notre exemple, le moteur est triphasé. Il est donc composé de 3 phases.

3 – Tension d’alimentation nominale : en couplage triangle ∆ ou en couplage Y

4 – Service de fonctionnement : les moteurs peuvent être adaptés à plusieurs services. Le service continu S1 est utilisé pour les moteurs standard, la charge est constante pendant une période indéterminée et est égale à la puissance nominale du moteur. Il existe au total 10 services type normalisés, il faut donc bien préciser le type de service souhaité pendant la phase de chiffrage. Utiliser un autre service que celui pour lequel le moteur est conçu peut entraîner des surchauffes au niveau du moteur.

5 – Classe de rendement IE : de nouvelles exigences en matière d’écoconception sont applicables depuis le 1er juillet 2021. Pour en savoir plus, retrouvez notre webinaire, notre brochure dédiée ainsi que notre FAQ.

6 – Carcasse du moteur : cette dénomination donne la hauteur d’axe de votre machine ainsi que son empattement. Dans nos exemples, « 132 » correspond à la hauteur d’axe et « S » à l’empattement ; « 315 » correspond à la hauteur d’axe et « S/M » à l’empattement. Ces informations sont normalisées, un moteur à carcasse et empattement identique sera donc interchangeable avec votre application.

7 – Degré de protection : l’indice IP vous offre des indications sur la protection du moteur face aux poussières et à l’eau. Nos moteurs standard sont en IP55 et sont donc protégés contre les dépôts de poussières et les jets d’eau à la lance.

8 & 9 – Classe d’isolation : La classe F est généralement couplée à un échauffement B car cette configuration répond à la majorité des exigences industrielles. La classe d’isolation correspond à l’échauffement maximal admissible par les enroulements.

Classe F echauffement B

En prenant pour exemple une température de 40°, l’échauffement B offre un échauffement admissible de 80°C et donc une réserve thermique restante de 35°C. Grâce à cette réserve, vous offrez plus de tolérance à votre application sur ses conditions de fonctionnement. Si vous utilisez votre moteur dans des conditions standard malgré tout, la durée de vie des isolants sera augmentée et rendra votre machine plus durable.

10 – Fréquence est la fréquence du réseau d’alimentation exprimée en Hertz.

11 – Puissance nominale

12 – Vitesse nominale en fonction de la tension

13 – Courant nominal

14 – Facteur de puissance : appelé également cos φ, celui-ci serait égal à 1 si toute la puissance active P absorbée sur le réseau électrique serait transformée en puissance mécanique sans aucun déphasage entre le signal de courant et le signal de tension. La dégradation du cos φ est due à l’énergie réactive demandée par la magnétisation du moteur. Plus le facteur de puissance est proche de 1, plus le moteur sera efficient.

15 – Température ambiante maximale (°C)

16 – Facteur de service : il s’agit d’un pourcentage estimant la surcharge admissible par un moteur sur une période courte. Un facteur de service de 1.00 ne modifie donc pas à la puissance nominale plaquée. Si vous êtes face à un moteur ayant un facteur de service de 1.15 alors la puissance nominale pourra être dépassée de 15% temporairement.

17 – Altitude

18 – Masse (kg)

19 – Type de roulement côté attaque – Type de roulement côté opposé attaque

moteur électrique

21 – Type de graisse

22 – Diagramme de connexion : en fonction des couplages, triangle ou étoile, les tensions sont différentes comme indiquées sur la plaque signalétique (voir point 3)

23 – Intervalles de relubrification en heures

24 – Labels de certification

25 – Date de fabrication

26 – Numéro de série : tel que le N° SAP, le numéro de série permet à WEG d’accéder à toutes les informations techniques facilitant ainsi le chiffrage des moteurs.

27 – Rendement à 100%, 75 et 50% de la charge

28 – Méthode de refroidissement

29 – Design

Partager : 

Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on email

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Catégories d’articles

Abonnez-vous !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail. Consultez notre politique de confidentialité.

Fichiers 3D