Le W22X allie efficacité énergétique et sécurité ATEX MOTEURS ATEX IE3, IE4

WEG a toujours été à la pointe de l’innovation lorsqu’il s’agit de proposer des moteurs à haut rendement. Nous vous invitons à découvrir notre nouvelle gamme de moteurs asynchrones ATEX W22Xdb antidéflagrants pour atmosphères gaz et poussières. Les moteurs sont disponibles de la hauteur d’axe 71 à 355.

Plusieurs déclinaisons sont possibles, les modes de protections disponibles sont :
Pour le groupe I mines : Ex db, Ex db eb. Marquage ATEX I M2
Pour le groupe II : la zone 1 gaz et vapeurs IIB et IIC : Ex db, Ex db eb. Marquage ATEX II 2 G
Pour le groupe III : zone 21 poussières IIIC : Ex tb. Marquage ATEX II 2 D.
La classe de température est T4, sur demande possibilité d’avoir T5, T6
.


Le W22X est également disponible dans d’autres modes de protection : Ex ec, Ex tc (atmosphère poussières en Zone 22) et Ex eb.

Système de refroidissement à la pointe de la technologie et une réduction des pertes par effet Joule

Le W22X a bénéficié de la R&D en efficacité énergétique du moteur en zone sûre W22, avec notamment un système de refroidissement à la pointe de la technologie et une réduction des pertes par effet Joule. La conception aérodynamique du W22Xdb réduit considérablement le niveau de bruit et améliore la dissipation thermique.

Dès aujourd’hui le W22 est proposé en standard dans la classe de rendement IE2 mais également sur demande en IE3 et IE4. A l’heure actuelle et pour peu de temps encore, les moteurs ATEX ne sont pas concernés par le règlement d’écoconception CE 640/2009. Mais dès le 1er juillet 2020, le nouveau règlement européen UE 2019/1781 imposera pour les moteurs Exdb, Exec, Extb, Extc dont la puissance est comprise entre 120 et 750 W les classes de rendement IE2. La classe IE3 sera de rigueur au-delà de 0,75 kW jusqu’à 1000 kW.

La chimie est le deuxième secteur d’activité français le plus énergivore.

En 2019 la consommation d’électricité de la grande industrie en France a été d’environ 64 TWh. Avec 14,6 TWh, la chimie est le deuxième secteur d’activité (derrière la métallurgie, sidérurgie) le plus énergivore. Selon une étude du CEREN en 2015, la motorisation électrique représente environ 70 % de la consommation électrique totale de ce secteur d’activité.
Beaucoup de procédés utilisent des entraînements motorisés qui fonctionnent 24/24 et 365 jours/an.

Avec des coûts énergétiques qui atteignent 93 à 95% du coût de possession total durant la durée de vie du moteur, l’efficacité énergétique est un facteur décisif pour réduire les coûts d’exploitation et les émissions de gaz à effet de serre.

Téléchargez la dernière version du catalogue technique W22Xdb en français

Téléchargez nos livres blancs sur les « Moteurs en atmosphères explosives » et sur la « Norme CEI 61800-9-2 : classes de rendement moteur + variateur »

Partager : 

Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on email

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Catégories d’articles

Abonnez-vous !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail. Consultez notre politique de confidentialité.

Fichiers 3D

Restons en contact !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.