Comment sont définies les classes de rendement des variateurs ?

main portant une plante avec logo WEG

Applicable depuis le 1er Juillet 2021, la nouvelle réglementation impose désormais un rendement IE2 pour les variateurs de vitesse. Dans cet article, découvrez les nouvelles exigences en matière d’écoconception pour les variateurs de vitesse et comprenez comment leur rendement est calculé. WEG vous accompagne dans cette transition.

Variateurs de vitesse, rappel des nouvelles exigences

Depuis le 1er Juillet 2021, les variateurs de vitesse sont soumis au règlement de l’Union Européenne. Les variateurs triphasés standard de 0,12kW à 1000kW inclus, ayant une tension nominale comprise entre 100 V et 1000 VCA sont concernés par la réglementation.

règlement IE2 VFD

Les pertes de puissance des variateurs conçus pour fonctionner avec des moteurs dans cette plage de puissance ne devront pas dépasser les pertes de puissance maximales correspondant au niveau de rendement IE2.

Quelques exceptions au champ d’application du règlement sont à noter pour les variateurs :

  • Intégrés dans un produit et dont les performances énergétiques ne peuvent pas être testées séparément de celles du produit
  • Régénératifs
  • À sorties multiples CA

Les 8 points de fonctionnement

De plus, cette norme classifie le module complet variateur (CDM) y compris tous les équipements électroniques de puissance connectés entre l’alimentation et le moteur comprenant également les dispositifs de protection, transformateurs et auxiliaires (filtres, hacheur de freinage, etc…).

points de fonctionnement

Quelques définitions :

  • CDM : Complete Drive Module / Module d’entraînement complet = un variateur CFW500 WEG par exemple
  • RCDM : Reference Complete Drive Module / Module d’entraînement complet de référence = variateur de référence défini par la norme
  • PL : Perte de puissance électrique
  • PL, RCDM (x, y) : Perte électrique du variateur de référence pour le point de coordonnées x, y

Le point de référence se situe à 90% de la fréquence nominale et 100% du courant. Les 7 autres points correspondent aux pertes pour d’autres conditions de fonctionnement et sont communiqués à titre indicatif. Seul le point de fonctionnement (90, 100) est utilisé pour définir la classe IE !

Comment savoir si mon variateur possède un rendement IE2 ?

En prenant pour exemple un variateur CFW500 7,5Kw de WEG, découvrez les deux méthodes pour calculer son rendement :

Première méthode

Calculez le ratio des pertes entre le CDM et le RCDM au point de fonctionnement (90, 100) :

calcul du rendement VFD
rendement IE2 VFD

Seconde méthode :

Les pertes du variateur concerné doivent être inférieures de 25% à la valeur de référence du RCDM.

Pertes du variateur de référence à courant identique (RCDM) = 581W

Si les pertes du variateur CFW500 7,5Kw sont inférieures à 435W, alors le rendement est en IE2.

Pertes du variateur CFW500 7,5kw = 198W

Cette valeur est inférieure à plus de 25% à la valeur de référence RCDM.

Le variateur CFW500 pris pour exemple correspond donc à un rendement IE2 !

Application EcoDrive de WEG

Calculez l’efficacité de votre système (ensemble variateur de vitesse + moteur ou le variateur de vitesse séparément) ainsi que les 8 points de fonctionnement avec l’application EcoDrive de WEG. Le téléchargement est disponible gratuitement sur Play store et Apple store.

Partager : 

Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on email

Ceci pourrait aussi vous intéresser :

Catégories d’articles

Abonnez-vous !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail. Consultez notre politique de confidentialité.

Fichiers 3D